mercredi 25 novembre 2009

Et les vitrines? Allons-y...

Je ne fais plus de vitrines depuis quelques mois et mon rythme dans les dernières années a été de 2 vitrines par an... Aucune envie de faire des vitrines pour les entasser chez moi et je n'en offre que quand je sais qu'elle va être appréciée à sa juste valeur et au nombre d'heures de travail passées dessus. J'ai trop vu des vitrines artisanales bradées quelques euros dans les vide-greniers...chose qui me fend le coeur à chaque fois.
En ce qui concerne les commandes, je les accepte au compte-gouttes et je mène une enquête préalable type "KGB à son apogée" auprès des intéréssés : vraiment tout y passe, mais après, c'est silence radio jusqu'à l'achèvement du travail. Cette façon de faire me convient particulièrement!

Il y a quelques années j'ai participé à un atelier de miniatures qui se tenait chaque semaine au Chesnay (78) animé par Dominique Roger. J'y ai appris beaucoup de choses et surtout la construction de carcasses de vitrine, domaine où j'étais jusque-là, disons..., approximative...

Autant au niveau des petits objets (plateaux de fromages par exemple) je tiens à respecter scrupuleusement l'échelle 1/12, autant mes vitrines tournent plutôt entre le 1/15 et le 1/20 ce qui oblige à tout réaliser soi-même ou presque.




Voici un petit "grenier-atelier de quilteuse ou patchworkeuse" réalisé en 2004 (déjà!) Il trône fièrement dans mon salon mais les photos présentées sont d'époque la vitre finale empêchant des prises correctes.
Un détail rigolo qui vient de me sauter aux yeux : l'horloge Rolex qui n'existe certainement pas dans le commerce...


"Ardoises" en bois fin, balsa ou samba, découpées et collés. J'ai dû copier ou adapter le modèle des tuiles de la "Maison Rustique" d'Atlas.

Je n'hésite jamais à utiliser une petite pièce achetée pour décorer les vitrines et, à l'époque, j'en utilisais plus que maintenant : la chaise et la machine à coudre viennent d'un vide-grenier, le spot du commerce et le chat est un moulage peint.


La tasse a été également achetée, le canard est un petit bibelot (vide-grenier) et je regrette amèrement de ne pas m'être lancée dans un kit de fleurs de Pascale Garnier.
Tapis, tableaux, jupon de table et coussin réalisés à partir de tissus vraiment miniature et mini-tricot réalisé par les mains de fée de Maman.
Le canapé-futon a été complètement inventé au fur et à mesure et est certainement un poil trop petit mais nous avons tous chez nous des petits couchages de dépannage qui peuvent lui ressembler!

Un coucou spécial à mon amie (Maria) Luisa, quilteuse époustouflante de créativité, technicité et sensibilité!
Son blog est une mine de merveilles et s'il est abandonné pour le moment c'est que depuis le mois de mai elle a pu accomplir son rêve d'ouvrir à Lisbonne un magasin spécialisé : "DotQuilts".
Une nouvelle vie commence pour cette docteur(e) en Agronomie hyper douée!



4 commentaires:

marie christine a dit…

Bienvenue !!
Ravie de lire ce blog...en français.. empli de belles réalisations !
A bientôt !

La Seine Miniatures a dit…

Merci Marie-Christine!
Le français n'est pas ma langue maternelle mais c'est ma langue de tous les jours depuis 34 ans et je l'adore!
Et...pas question d'essayer d'écrire un blog en anglais (sorry my friends!).

Les Vents du Monde a dit…

Superbe ! J'aime tout jusqu'aux moindres détails !

Belém a dit…

Ainda bem que decidiste fazer o blog. Estas maravilhas pequeninas merecem bem ser mostradas. E obrigado do coração por te teres lembrados de mim. Nem queria acreditar quando vi quilts tão pequeninos. Beijinhos.